jeudi 15 février 2018

GOUVERNER C'EST PRÉVOIR...

L’association « Mieux vivre dans le nord du Lot » a établi, en 2016, un rapport sur la gouvernance du système de santé nord lotois*. En 2017, elle a enchaîné enquêtes, débats, conférences et enfin une pétition.

À l’occasion de son Assemblée générale, le vendredi 9 février à Martel, l’association s’est donc interrogée sur les retombées concrètes de ses actions. Son credo ? Inciter le territoire de Cauvaldor à organiser l’offre de soins selon les nouvelles modalités d’exercice des médecins. Or, comme le souligne la présidente, Sylvie Tabary, « aucune anticipation des départs de médecins ne semble guider un quelconque plan stratégique sur la santé sur le territoire ».

Pour une vraie politique de la santé

Tel un poumon, un réseau territorial de santé doit pouvoir agir et réagir avec le maximum d’efficacité en mettant en relation les différentes branches médicales et paramédicales au service des patients. Les nouveaux praticiens, aujourd’hui, ne jurent que par le travail en équipe et en réseau, réputé plus performant et surtout plus adapté aux maladies chroniques qui explosent de nos jours. Vouloir les attirer, c’est favoriser ce modèle comme certaines communautés de communes le font avec un certain succès.

Compter sur les communes pour s’organiser toutes seules, compter sur des recrutements venus d’agences qui marchandisent l’exercice médical, compter enfin sur d’hypothétiques mesures nationales qui solutionneraient à court terme, partout en France, la question de la pénurie locale de médecins empêchent d’engager une vraie politique de la santé, nécessaire sur un territoire comme Cauvaldor.


Après deux ans de propositions, l’Assemblée générale a décidé à l’unanimité d’étudier en 2018 les moyens mis en place sur le terrain, les réponses données aux besoins et attentes des citoyens qui veulent pouvoir se soigner quels que soient leur âge, leur pathologie, leur lieu d’habitation. L’association alertera sur les points noirs, s’ils en subsistent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En postant un commentaire, vous nous montrerez votre intérêt pour le sujet. Avec un maximum d'avis et de témoignages, nous pourrons débattre concrètement sur vos besoins en matière d'accès aux soins.
Dans cette perspective, nous pouvez laisser votre n° de téléphone ou votre adresse mail car sans vous, rien ne se fera !
Merci de votre soutien.

Pénurie de médecins : que faire ?